Dans l’optique d’un enrichissement de l’écosystème GIMACPAY, afin de répondre de façon efficace aux besoins en matière de services financiers digitaux, le GIMAC a démarré les 23 et 24 octobre à Douala, la phase pilote de la mise en place des 17 nouveaux services interopérables prévus dans son plan d’actions 2023.

Les travaux ont porté sur l’état d’avancement de GIMACPAY, La méthodologie projet, la présentation des nouveaux services, la présentation du projet de tarification, les spécifications techniques ainsi que la définition d’un chronogramme d’implémentation. Ces articulations serviront de feuille de route aux différents participants choisis pour cette phase pilote.

Étaient présents à cette rencontre 4 catégories d’invités : banques, établissements de paiement, agrégateurs et éditeurs, tous membres, participants et partenaires de l’écosystème GIMACPAY, tous sélectionnés selon des critères bien définis.

A la suite de cette réunion de démarrage, le chronogramme prévoit trois phases qui vont s’étendre sur les quatre (04) prochains mois à savoir : la phase de développement, la phase de certification et la phase de mise en production des services.

Laisser un commentaire

vingt − dix-sept =